1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (moyenne: 4,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

La sortie d’une nouvelle production du Studio Ghibli est toujours un événement et Arrietty ne dérogera pas à la règle. En effet, le 12 janvier 2011, vous pourrez découvrir Arrietty Le petit monde des chapardeurs (son titre complet) sur les écrans français ou Karigurashi no Arrietty pour les polyglottes. Côté réalisation, le studio japonais a donné carte blanche à Hiromasa Yonebayashi qui s’était fait connaitre pour son travail sur les effets visuels du Voyage de Chihiro: un pari risqué ? Quant au scénario, il vous rappellera sans doute la série animée Les Minipouss qui s’était elle-même librement inspirée du roman The Borrowers (Les Chapardeurs) sorti en 1952. De mon côté, je devrais voir le film à la mi-décembre, ce qui me permettra de vous livrer mes impressions avant sa sortie française…

Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs. Arrietty connaît les règles : on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés. Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent. Entre la jeune fille et celui qu’elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier…