1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (moyenne: 3,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

EA et BioWare viennent de dévoiler une édition limitée pour Dragon Age 2 baptisée Edition Signature. Bien que le jeu ne soit disponible qu’à partir du 10 mars 2011 sur Xbox 360, PS3 et PC, vous aurez jusqu’au 11 janvier 2011 pour précommander cette édition « collector ». Vous vous demandez très certainement quel en sera son contenu ?

  • le jeu Dragon Age 2
  • un personnage supplémentaire (DLC)
  • de nouvelles missions (DLC)
  • la bande-son de Dragon Age II (via DLC, malheureusement)
  • un arsenal exclusif composé de diverses armes et objets (DLC)


Mais quand on voit le traitement adopté pour Dragon Age: Origins, c’est-à-dire de nouvelles quêtes payantes tous les mois et une Edition Ultime comprenant tous les contenus additionnels, il semble judicieux de se demander s’il faut craquer pour Dragon Age 2 dès sa sortie…

« Ces 15 dernières années, nous avons eu la chance d’avoir le soutien d’une communauté de fans passionnés, qui continue de s’accroître à chaque jeu que nous éditons », déclare Dr Ray Muzyka, senior vice-président d’Electronic Arts, co-fondateur et directeur général de BioWare. « L’Edition Signature de Dragon Age II est une façon de remercier nos fans, en leur offrant un contenu additionnel de grande qualité. »

Dragon Age II est la suite du RPG de l’année 2009, qui met en scène une histoire épique pleine d’action, avec une direction artistique innovante et un scénario captivant. Les joueurs vivront une expérience inédite : l’ascension au pouvoir du personnage le plus important. Vous incarnez un réfugié (ou une réfugiée) qui a survécu à la destruction de son foyer et qui est devenu le Héraut de Kirkwall. La légende qui entoure votre ascension au pouvoir est sujette à de multiples mythes et rumeurs. Cette toute nouvelle histoire s’étend sur 10 ans dans l’univers Dragon Age. Pour découvrir la vérité, vous devrez faire des choix difficiles, rassembler de redoutables alliés, amasser gloire et fortune et graver votre nom dans l’histoire.