1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (moyenne: 4,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Fin de semaine dernière, Electronic Arts m’a fait livrer un exemplaire de FIFA 11 sur Xbox 360. Je vous avoue que lorsque j’ai reçu le mail d’EA, la première chose que j’ai fait, c’est bien évidemment d’annuler ma précommande étant donné que les jeux de football, c’est un peu mon dada et que j’avais bien évidemment précommandé FIFA 11 depuis un certain temps…

De mon côté, j’ai surtout été choqué (c’est un bien grand mot) par l’utilisation de l’image de Kaka dans FIFA 11. Non pas que le joueur soit mauvais, loin de là, mais j’avoue qu’il y a bon nombre de joueurs qui auraient mérité d’être à cette place. La deuxième chose qui choque, c’est le temps nécessaire pour arriver au menu principal du jeu, en raison notamment des paramètres hospitalités qui se synchronisent à chaque démarrage avec les serveurs d’EA (afin de vous proposer la configuration la plus adaptée). Une fois arrivé à l’Arène, la première étape lorsque vous déballerez votre version neuve de FIFA 11 est la saisie de votre code pour activer votre Pass en Ligne. Grâce à ce pass (108 Ko à télécharger), vous accéderez aux fonctionnalités suivantes:

  • toutes les fonctions du matchmaking
  • créer, inviter et rejoindre des clubs en ligne
  • suivi des stats en ligne
  • participez pour la première fois à des matchs par équipe en ligne à 11 contre 11 où, avec 10 amis, vous pourrez affronter jusqu’à 11 autres joueurs en ligne
  • possibilité de télécharger du contenu créé à partir du nouveau Centre de Création Beta

Bien évidemment, ce code est à usage unique, histoire de contrer le marché de l’occasion, mais vous pourrez en acheter un nouveau depuis le jeu. D’ailleurs, en parlant de jeu, je me suis plutôt bien amusé lors de mes premières parties, même si je ne comprends toujours pas pourquoi Valbuena (OM) s’est vu affubler d’une queue de cheval, un détail qui ne m’a pas empêché de gagner ma première coupe avec l’OM en niveau de difficulté intermédiaire. Les passes ont subi un important lifting, histoire d’éviter qu’une équipe ne fasse de l’anti-jeu type « passe à 10″. Quant à l’habillage du jeu, il est toujours très classe, avec l’apparition des statistiques en cours de jeu comme sur Canal+. Bref, c’est du tout bon et avec un peu plus de travail sur les visages, EA Sports pourrait détenir la simulation de foot ultime…