1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (moyenne: 5,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Avec quelques jours de retard, mon exemplaire de G.I. Joe: Le Réveil Du Cobra est enfin arrivé, au format bluray bien évidemment, dans un boîtier métallisé assez bien conçu.

Pour tous ceux qui ont vécu les années 80 comme moi devant les dessins animés de Récré A2 et du Club Dorothée, les G.I. Joe représentent tout un pan de notre enfance. Voir arriver une adaptation au cinéma, c’est un peu un rêve de gosse qui se réalise, mais encore faudrait-il que le film soit correct. Duke et son compère Ripcord sont désignés pour accompagner une arme de destruction massive (à base de nanotechnologie), des entrepôts de M.A.R.S. vers une base militaire américaine. S’en suivent diverses séquences d’attaques (avec les G.I. Joe) où l’organisation terroriste Cobra essaye par tous les moyens de mettre la main sur ces bombes, puis réussissent, et décident de faire payer aux français ce qu’ils ont fait en  1641 à l’ancêtre du bad boy en utilisant une solution des plus radicales: détruire la Tour Eiffel. Les parisiens passeront certainement un bon moment de rigolade devant ces courses poursuites avec la Tour Eiffel en point de mire car les séquences se passent de par et d’autre de Paris, et bien souvent à contre-sens par rapport à la Tour Eiffel. De plus, je ne vais pas vous révéler les nombreux rebondissements du film, mais vous risquez de les sentir arriver plusieurs minutes avant les affreuses révélations (à faire froid dans le dos). Le film se finit un peu n’importe comment, mais tout est déjà mis en place pour un second volet (déjà confirmé pour une sortie en 2011). Les moins endormis d’entre vous noteront les apparitions à l’écran de Brendan Fraser et Arnold Vosloo, les deux acteurs principaux de La Momie (de Stephen Sommers).

Réalisé par Stephen Sommers (à qui l’on doit déjà La Momie, Le Retour De La Momie, Van Helsing), le film use et abuse de passages en CGI (vive l’écran vert) et bon nombre de fois, on se demande s’ils n’ont pas oublié d’appliquer les textures aux différents objets générés par leurs ordinateurs surpuissants. Les amateurs de son sont gâtés avec une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1 et du Dolby Digital 5.1 pour les autres (français, allemand, italien, espagnol). Du côté des bonus, outre un commentaire de Stephen Sommers, vous trouverez un Making Of et un reportage de 20 minutes sur les ‘incroyables’ effets spéciaux de G.I. Joe. Au final, G.I. Joe: Le Réveil Du Cobra s’avère être un film regardable, mais vous ne risquez pas de ressortir votre bluray tous les mois pour le revoir…

Note: 7/10